Les avancées de l’ingénierie tissulaire en médecine régénérative dépendent du développement de matériaux «intelligents» de diverses origines qui participent activement à la formation du nouveau tissu fonctionnel.

L’un des défis actuel est de s’affranchir des limites liées à la substitution des tissus biologiques.
 
Parmi les matériaux destinés à la réparation des tissus, aucun ne répond totalement au cahier des charges requis à savoir : posséder à la fois des propriétés structurales adaptées à la fonction attendue et des propriétés superficielles garantissant l'instauration de relations positives à l'interface matériau-tissu.
 
Le but du projet TEXTOS est de réaliser une « matrice » hybride couplant les deux fonctions : structure et bioactivité permettant de répondre aux exigences mécaniques du tissu biologique, ainsi qu’aux exigences biologiques nécessaires pour une régénération tissulaire correcte
 
Les avantages des procédés type textile dans le projet TEXTOS résident dans la possibilité de concevoir des supports spécifiques au tissu à réparer en modulant différents paramètres de mise en forme (structure architecturale de la matrice, nombre de couches, porosité macroscopique par la taille de mailles, résistance mécanique par la tension et l’entremêlement des fibres). De plus, et contrairement aux procédés actuels de fabrication, notre approche préservera les propriétés biologique, mécanique et physicochimique du matériau de la matrice, ce qui est un avantage certain.